Fermer

Pour toute demande d'information, merci de nous contacter au 01 42 71 92 57 ou de remplir le formulaire ci-dessous

Message bien envoyé

Votre demande d'information est bien transmise, nous vous répondrons dans les plus brefs délais

Bac : réussir les épreuves de langue à l’oral

Bac examen oral de languesL’examen oral de langue au baccalauréat représente pour de nombreux élèves une épreuve chargée de stress et d’appréhension. En effet, il faudra interagir avec un examinateur que vous ne connaissez pas et avec lequel il faudra converser en langue étrangère. Difficile dans ce contexte de se sentir en confiance même si le professeur s’efforce de vous mettre à l’aise.

Voici donc quelques rappels, conseils et astuces qui devraient vous permettre de bien préparer l’épreuve et de l’aborder de manière sereine et positive.

Comment se passe l’examen ?

Le début du second trimestre est une étape charnière dans la préparation des examens du baccalauréat. Les révisions sont aussi importantes dans ce type d’exercice que la bonne connaissance du déroulement de l’épreuve.

L’épreuve fonctionne de manière similaire pour les trois séries générales (L, ES, S), en revanche les candidats individuels sont dispensés de l’épreuve de compréhension orale.

L’oral de langue se déroule toujours en 3 temps :

  1. La préparation (10 minutes) : ce travail s’effectue après le tirage au sort d’une des quatre notions du programme par le professeur qui déterminera ainsi la suite de l’épreuve. La préparation, menée seule par le candidat, est fondamentale pour mettre toutes les chances de son côté et ainsi orienter la conversation dans une direction qui lui permettra de mettre en avant des arguments maîtrisés.
  2. L’exposé (10 minutes pour les L et 5 minutes pour les S et ES) : il est demandé au candidat de présenter une problématique autour de la notion choisie. Il s’agira d’y répondre de manière claire et concise en s’appuyant sur un plan structuré et sur les documents issus de son corpus..
  3. Le dialogue (10 minutes pour les L et 5 minutes pour les S et ES) : à la suite de l’exposé, le professeur engage une conversation avec le candidat en rebondissant sur la présentation précédemment effectuée. C’est une véritable conversation qui doit se nouer entre les deux participants.

Cette épreuve orale de langues vise à évaluer la capacité du candidat à produire une réponse argumentée et intelligible à une problématique qu’il aura lui-même construite dans une langue étrangère. La richesse du vocabulaire utilisé, la prononciation ainsi que l’aisance d’expression constituent donc autant de dimensions à bien travailler pour mettre toutes les chances de son côté.

Le choix des documents : un avantage pour le candidat individuel

Dans le cadre de l’épreuve orale de langue, il est demandé au candidat de se présenter à l’examen en ayant constitué un corpus de textes, photographies, articles de presse… qu’il aura lui-même choisis. Cette liste doit être construite en fonction des quatre notions prévues au programme de Terminale et les documents doivent interagir en synergie les uns avec les autres. Voici ces quatre notions :

  • Mythes et héros
  • Espaces et échanges
  • Lieux et formes du pouvoir
  • L’idée de progrès

L’élève qui prépare cette épreuve en enseignement à distance possède une chance supplémentaire en tant que candidat libre : il peut construire lui-même son propre corpus. Si cette autonomie peut être source de stress pour l’élève, il faut au contraire y voir une véritable opportunité. En effet, vous pouvez ainsi le composer à votre guise en fonction de la problématique que vous aurez choisi d’adopter pour chacune des notions au programme. Vous disposez ainsi d’une plus grande marge de manœuvre dans la confection de votre dossier par rapport aux candidats en présentiel dont la liste est fixée et donc non modifiable.

De manière concrète, l’idéal est de se construire un corpus où vous pourrez choisir environ 5 textes et/ou documents pour chacune des notions. Vous pouvez soit choisir parmi les textes  proposés dans vos supports de Terminale ou bien des textes étudiés précédemment. N’hésitez pas à multiplier les différents types de documents (extraits d’œuvre, articles de presse, photographies..) afin de proposer une argumentation vraiment riche. Enfin, c’est un subtil équilibre qu’il vous faudra trouver entre un nombre de documents insuffisant pour développer votre argumentation et un nombre trop conséquent que vous ne pourrez réellement maîtriser.

Afin de mener à bien ce travail, nous vous conseillons de construire votre corpus en fonction du raisonnement et de la problématique que vous souhaitez aborder pour chacune des notions. Par exemple, pour la notion relative à « l’idée de progrès », une multitude de problématiques sont possibles. Vous pouvez vous interroger sur la désirabilité du progrès ou encore sur les liens entre progrès et croissance. Si vous avez un peu de mal à construire cette problématique, voici quelques exemples qui pourront vous aider pour l’oral d’anglais.

Quelques conseils et astuces pour le passage de l’épreuve

Examen-oral-BACA l’approche de l’épreuve, il est nécessaire de bien maîtriser les différentes problématiques que vous souhaitez aborder durant l’exposé. N’hésitez pas à faire appel à des concepts ou des leçons vus dans d’autres cours, en SES ou en Histoire-Géographie par exemple, afin que votre exposé soit vivant, bien argumenté et organisé. Si cette épreuve ne s’apparente en rien à une récitation « par cœur », il vous est toutefois conseillé de mémoriser un certain nombre de mots de liaison, de transition ou bien encore de synonymes pour illustrer la richesse de votre vocabulaire.

L’heure de l’examen est arrivée ! Voici quelques conseils pour en optimiser votre prestation :

  • Quand le professeur vous appelle, prenez une profonde inspiration, cela vous aidera à garder confiance en vous, à ne pas bafouiller ou chercher vos mots
  • Utilisez votre temps de préparation à bon escient et constituez-vous une véritable boîte à outils qui guidera votre présentation sans avoir pour autant le nez collé à votre feuille
  • Faites un brouillon suffisamment clair, aéré et pas trop rédigé pour éviter la tentation de la lecture et ainsi témoigner de votre aisance orale
  • Gardez-en tête que dans cette épreuve, c’est le candidat qui mène l’échange et qu’en développant des arguments que vous connaissez bien, le professeur sera amené à vous questionner sur ceux-ci

Et deux principaux écueils à éviter :

  • Avancer des arguments dont vous n’êtes pas sûrs, l’examinateur pourrait vous interroger précisément là-dessus et vous mettre en difficulté
  • Donner tous vos arguments durant l’exposé : il faut en garder quelques-uns en réserve pour la dernière partie de l’oral afin que celui-ci s’apparente le plus possible à une conversation.

Enfin, quelques conseils pour faire bonne impression de prime abord :

  1. Présentez-vous à l’entretien dans une tenue adéquate : ni trop habillé(e), ni trop décontracté(e).
  2. Organisez vos textes et documents par thème en double dans 2 porte-documents distincts : vous le laisserez à votre professeur pour le consulter pendant votre passage.

Les épreuves du baccalauréat vous semblent encore lointaines mais c’est dès maintenant qu’il vous faut sélectionner LA liste de documents qui vous permettra de concilier maîtrise de la langue, bonne capacité d’argumentation et aisance orale.

N’hésitez pas à vous entraîner à l’oral dans les conditions de l’examen avec un proche, un ami ou devant le miroir pour gagner en temps de parole, en qualité de prononciation et en aisance orale.

Nous proposerons également dans quelques semaines des séances de visioconférence avec des professeurs expérimentés pour préparer cette épreuve dans des conditions proches de l’examen.

Notre équipe pédagogique reste à votre disposition si des difficultés ou des interrogations subsistaient. Bon courage !