Fermer

Pour toute demande d'information, merci de nous contacter au 01 42 71 92 57 ou de remplir le formulaire ci-dessous

Message bien envoyé

Votre demande d'information est bien transmise, nous vous répondrons dans les plus brefs délais

« Ça a été le meilleur choix que j’ai fait pour mes enfants »

Témoignage de Madame RIVERIEULX dont les 3 enfants ont suivi la discipline séparée de français au Cours Legendre à Distance.

 

En quelle classe sont inscrits vos enfants au Cours Legendre à Distance ?

Élèves des Cours Legendre à distance qui font leurs devoirsCette année, il n’y a plus que ma troisième qui est en CE2. Les deux aînés, y ont été du CP au CM2 mais maintenant ils sont repassés en système français pour le secondaire.

Nos enfants ont fait tout leur primaire en discipline séparée de français à la carte avec le Cours Legendre à Distance, en plus de leur scolarité en école anglaise. En secondaire, je souhaitais les remettre dans une école française. La matière à la carte « français » leur a permis de garder le même niveau d’exigence en français et en anglais.

 

Pourquoi avez-vous fait le choix d’un enseignement à distance en primaire pour vos enfants ?

Nous revenions des Etats-Unis où mes deux aînés étaient dans une garderie anglophone. Ils parlaient anglais couramment donc quand nous sommes arrivés à Genève, nous avons décidé de les maintenir dans un système anglophone. Je n’ai pas voulu faire de sacrifices sur leur niveau de français donc je me suis renseignée sur ce qui existait.

Je connaissais un peu les cours du CNED parce que je l’enseignais en cours du soir pour les enfants d’expatriés quand j’étais aux Etats-Unis, mais en discutant avec les personnes autour de moi, j’ai vite identifié qu’il y avait non seulement le CNED, mais aussi le Cours Legendre à Distance et le Cours Sainte-Anne. Le Cours Legendre à Distance me semblait être un bon compromis entre le Cours Sainte-Anne qui est très poussé et les cours du CNED que je trouvais un peu trop légers.

 

Comment organisez-vous vos journées entre l’école et le français à la maison ?

Pour les deux grands, j’étais la répétitrice de mes enfants à une époque où je travaillais moins. Tous les soirs, nous travaillions 20 minutes et le weekend nous essayions de faire un peu plus. Quand ils sont arrivés en CM1-CM2, ils ont commencé à être plus autonomes et lorsqu’ils rentraient de l’école, comme ils connaissaient bien les consignes, ils travaillaient tous seuls et je revoyais ensuite avec eux.

Pour la plus jeune, j’essaye de faire selon mes disponibilités mais je ne peux pas la faire travailler tous les jours donc le mercredi après-midi elle fait une heure avec une personne qui s’occupe d’elle puis deux séances le weekend.

 

Comment vos enfants vivent-ils l’alternance entre l’école et la matière à la carte « français » au Cours Legendre à distance ?

Ce n’est pas tous les jours facile ! Nous avons fait un système de « carotte », c’est-à-dire qu’à chaque fois qu’ils finissent un niveau nous leur offrons un petit cadeau. Généralement, à la fin de l’année quand nous avons renvoyé les devoirs et que nous avons eu les résultats, ils ont le droit de choisir quelque chose en récompense.

Mais maintenant que notre plus grand est entré en 6ème, les deux plus jeunes ont compris le bénéfice de faire les cours à distance puisqu’ils ont vu que leur frère n’avait aucun problème.

Le plus compliqué est le principe de justifier de faire du français car ils se sentent très anglophones comme ils sont immergés dans l’anglais toute la journée. Quand ils ont commencé, ils ne comprenaient pas pourquoi ils devaient garder un niveau de Français. Avec les années, cela leur a appris à avoir une certaine éthique dans leur travail.

 

Quel contact avez-vous avec l’équipe pédagogique ?

Nous avons moins d’échanges qu’avant mais je me souviens que très souvent les enfants mettaient un petit mot à la fin de l’année pour leur professeur, Monsieur Plaud. Nous nous sommes habitués à ses petits commentaires qui sont toujours très positifs. Je ne l’avais jamais remercié mais quand mon aîné est entré en 6ème, il a gagné un concours de poésie, j’étais assez fière !

 

 

Avez-vous rapidement vu une évolution sur le niveau de français de vos enfants ?

Oui, très vite, dès le CE2, ils commencent à avoir un bon niveau. Je trouve surtout que le fait de faire beaucoup de dictées aide véritablement les enfants. Ma fille ne fait plus du tout de faute d’orthographe et je vois bien qu’elle a les bases en grammaire, même par rapport à ses cousins qui sont dans des écoles françaises, c’est incroyable.

J’ai remarqué également que les études de textes leur permettaient de lire des extraits de livres que très souvent on achetait ensuite parce qu’ils aimaient bien et qu’ils demandaient à le lire en entier. La matière à la carte « français », ce n’est pas uniquement des dictées et de la grammaire mais c’est aussi l’introduction à la langue, à la lecture en français, aux auteurs etc…

 

Quels conseils pourriez-vous donner à une famille qui aimerait faire de l’enseignement à distance ?

Il faut être bien organisé et prévoir un moment dans la semaine qui soit vraiment bloqué pour faire cela. La régularité est très importante sinon, on ne s’en sort pas. Je pense d’ailleurs que, si c’était à refaire, j’aurais pris un répétiteur pour les deux plus grands. Pour la plus jeune, j’ai un répétiteur et je trouve cela plus facile.

Je donnerais également un autre conseil aux parents, c’est de toujours avoir un Bescherelle à proximité. À partir du CM1-CM2, ce n’est pas toujours facile, il faut se remettre dans le bain. Le Bescherelle m’a beaucoup aidé à revoir les petites notions et quand mes enfants travaillaient tous seuls en CM2, ils avaient pris l’habitude d’avoir toujours le Bescherelle à côté d’eux.

 

Souhaitez-vous ajouter quelque chose sur votre expérience de l’enseignement à distance ?

Élèves des Cours Legendre à distance qui révisent

Oui, continuez à choisir des textes de qualité pour les études de textes ! Il y a beaucoup de textes que j’ai moi-même étudié quand j’étais petite et que j’ai pu repartager avec les enfants. Malheureusement, en secondaire à l’école française, la qualité des textes n’est pas du tout la même et c’est dommage.

Il y a beaucoup de livres qu’ils ont déjà lus avec le Cours Legendre à Distance et qu’ils étudient seulement maintenant à l’école. Cette expérience les a poussés à lire des livres un peu plus évolués et aujourd’hui, je n’hésite pas à leur donner des auteurs un peu plus complexes.

Pour conclure, je voudrais vous dire qu’entre mon aîné et la dernière, j’ai beaucoup apprécié l’introduction de la plateforme en ligne. Cela me permet de voir quand les devoirs sont corrigés et nous avons tout de suite les résultats. Même quand nous partons en vacances, je peux toujours retrouver les PDF pour travailler donc pour cela, c’est vraiment bien. L’enseignement du français avec le Cours Legendre à Distance a été le meilleur choix que j’ai fait pour mes enfants.