Pour toute inscription faite suite à la fermeture de l'école de votre enfant en raison du coronavirus, le Cours Legendre à distance applique
une remise automatique de 50% sur les scolarités "sans correction" et "sans envoi postal"
Fermer

Pour toute demande d'information, merci de nous contacter au 01 42 71 92 57 ou de remplir le formulaire ci-dessous

Message bien envoyé

Votre demande d'information est bien transmise, nous vous répondrons dans les plus brefs délais

Leave this empty:

Demande de téléchargement

Vous avez demandé à télécharger notre . Nous allons vous envoyer un email contenant le lien pour l'obtenir. Merci d'indiquer votre email:

Ecole à la maison : les conseils des parents pour bien s’organiser

La scolarisation à domicile présente l’avantage de laisser une grande liberté d’organisation afin de permettre une adaptation personnalisée au rythme de l’enfant. Mais cette grande latitude n’exclut pas le sérieux et la rigueur dans le travail, comme l’expliquent les familles ayant accepté de témoigner et de partager leur expérience.

 

1/ Des horaires de travail fixes

 

En accord avec l’enfant, la plupart des parents ont fixé un emploi du temps et des horaires de travail à respecter.

Ainsi Axel, élève de 4ème, s’est préparé un emploi du temps heure par heure, puis l’a affiché dans sa chambre. Selon sa mère, «  il le respecte bien. Ça a été un peu difficile au premier trimestre mais il s’y est mis à fond au deuxième trimestre ».

https://cours-legendre-ead.fr/actualites/temoignages/3305-temoignage-de-la-famille-olibo/

Maëlys, élève de 4ème, a quant à elle fait le choix de travailler 5 jours sur 7, à raison d’une matière par jour.

https://cours-legendre-ead.fr/actualites/temoignages/3205-temoignage-de-la-maman-de-maylis-eleve-de-4eme/

Un choix original, qui n’est pas nécessairement à prendre pour modèle mais qui montre la souplesse possible dans l’organisation de l’école à la maison.

Notre recommandation, au Cours Legendre à distance, est de travailler chaque matière un peu chaque jour, par exemple les matières fondamentales (français et mathématiques) le matin et les matières d’éveil (histoire-géographie et sciences) l’après-midi. Bien-entendu cette organisation est modulable en fonction des besoins de chacun. Certains élèves, sportifs de haut niveau par exemple, consacrent leur après-midi à la pratique de leur discipline.

Notons qu’à durée égale, le travail à la maison peut être effectué en un temps bien plus concentré qu’en classe, grâce au gain de temps  lié à l’absence de déplacement et de gestion de la classe (discipline, installation,…), mais pas seulement. Dans le cas des plus jeunes, le suivi privilégié de l’élève par un adulte dont il est proche affectivement permet un apprentissage plus personnalisé et efficace. Les plus grands, quant à eux, bénéficient d’une meilleure concentration, à condition toutefois de veiller à écarter téléphone mobile et autres facteurs distrayants et chronophages pendant le temps de travail.

Le temps libéré peut ainsi être utilisé pour des activités extra-scolaires, culturelles ou sportives, mais aussi pour des moments agréables en famille et entre amis.

 

2/ Un lieu repère

 

Les parents de Catherine soulignent eux aussi l’importance de suivre des horaires fixes et de travailler chaque jour, mais également de bien choisir le lieu : dans leur cas, c’est le salon, pour que leur fille n’ait pas trop de tentations.

https://cours-legendre-ead.fr/actualites/temoignages/2239-temoignage-des-parents-de-catherine-eleve-de-6eme/

Si une pièce dédiée peut sembler l’idéal, toutes les familles qui font l’école à domicile sont loin de disposer systématiquement d’une pièce supplémentaire. Le principe à retenir est davantage celui d’un repère qui marque le fait qu’on est en train de faire son travail scolaire et non une autre activité.

Pour les plus jeunes cela peut passer par de toutes petites choses. Par exemple la maman de Thibault (CP) et Charlotte (CE2) change la nappe de son salon pour une nappe d’une autre couleur lorsqu’il s’agit de se mettre au travail.

Pour collégiens et lycéens, comme pour les devoirs dans le cas d’une scolarisation présentielle, l’enfant scolarisé à domicile devrait idéalement disposer d’un bureau adapté à sa taille et de rangements suffisants pour ses affaires scolaires.

 

 

3/ Le rôle des parents : accompagner et soutenir

 

C’est une des grandes questions que se posent les parents envisageant la solution de l’école à la maison : comment trouver la bonne distance pour aider efficacement son enfant ? La réponse est variable et dépend avant tout de l’âge de l’enfant, comme l’explique Raphaëlle Portais, responsable pédagogique des Cours Legendre à Distance : «  en primaire, la plupart du temps, l’un des parents est présent aux côtés de l’enfant. Pour bien marquer la transition entre le temps familial et le temps consacré aux activités scolaires, je conseille souvent d’adopter un accessoire symbolique, une routine servant de repère à l’enfant ». 

Lorsque l’enfant est plus grand, il gagne en autonomie et le rôle des parents se limite davantage à intervenir ponctuellement selon les besoins de leur enfant. Il s’agit avant tout de s’assurer que l’enfant progresse à un bon rythme et de l’encourager en cas de baisse de régime. Raphaëlle Portais ajoute : «  Les ingrédients indispensables sont la régularité, l’assiduité et la rigueur. Et nous insistons beaucoup auprès des élèves comme des familles sur la possibilité de joindre l’équipe pédagogique afin de ne pas rester bloqués sur un problème. Toute question est bonne à poser, nous sommes là pour les aider ».

Quelle que soient les modalités d’organisation choisies, il est nécessaire de privilégier le dialogue avec l’enfant : l’objectif étant qu’il s’approprie sa scolarité, en respectant ses particularités et en s’appuyant sur ses atouts. L’école à la maison est un bon moyen d’aider l’enfant à mieux connaître son propre fonctionnement et sa manière d’apprendre, gage d’une amélioration durable de ses résultats et d’un meilleur épanouissement.

Cette page vous a plu ? Partagez-la !