Fermer

Pour toute demande d'information, merci de nous contacter au 01 42 71 92 57 ou de remplir le formulaire ci-dessous

Message bien envoyé

Votre demande d'information est bien transmise, nous vous répondrons dans les plus brefs délais

Leave this empty:

Demande de téléchargement

Vous avez demandé à télécharger notre . Nous allons vous envoyer un email contenant le lien pour l'obtenir. Merci d'indiquer votre email:

SAGA – Libre de vivre sa passion grâce à l’école à la maison : Gaétan Ponzio

Pour Gaétan Ponzio, 14 ans, la scolarisation à domicile accompagnée par les Cours Legendre est la meilleure solution pour s’épanouir et développer ses talents, en particulier dans le domaine musical. Rencontre et interview croisée avec ce jeune espoir de la musique métal et sa mère.

 

 

Pourquoi avoir choisi l’enseignement à distance avec les Cours Legendre ?

 

Sylvie Masson – Jusqu’en CM2, Gaétan était scolarisé dans une école privée et tout se passait bien, jusqu’au moment où son look métal a commencé à poser souci. La direction de l’établissement a fait pression pour qu’il se coupe les cheveux, ce qui aurait été douloureux pour lui. Cela me semblait injuste et nous avons donc refusé. Du coup, l’ambiance s’est dégradée, il s’est senti mis à l’écart, d’où notre choix d’une scolarisation à domicile.

Gaétan Ponzio – Dans mon école, je n’étais plus accepté juste à cause de mes cheveux trop longs. Du coup, on a eu l’idée d’essayer l’école à la maison et comme ça m’a plu, on a continué.

 

Quel regard portez-vous aujourd’hui sur ce choix, après plus de 2 ans d’école à distance ?

 

Gaétan Ponzio – Ce que j’apprécie surtout, c’est d’avoir plus de temps pour faire de la musique, et le fait de pouvoir travailler à mon rythme.

Sylvie Masson – Gaétan a beaucoup plus de temps à consacrer à sa passion. Il organise son planning comme il le souhaite. Pour les matières dans lesquelles il a des facilités comme les mathématiques, il n’est pas obligé de faire beaucoup d’exercices, puisqu’il comprend vite. En revanche, il a beaucoup progressé en français car il a plus d’explications qu’en classe. Résultat : je le sens mieux dans sa peau, plus heureux.

 

 

Comment vous organisez-vous concrètement ?

 

Sylvie Masson – Comme Gaétan était très jeune lorsqu’on a commencé l’enseignement à distance, j’ai aménagé mon activité professionnelle (je suis sophrologue) en rapprochant mon cabinet du domicile et en réduisant mes horaires de travail. Même quand il est seul à la maison, il sait que je suis jute à côté. Son temps se partage entre ses cours de chant, de guitare et de M.A.O. (musique assistée par ordinateur) et son travail scolaire. Il voit toujours ses amis, il fait du kung-fu et du break-dance avec eux. Il a une multitude d’activités, ce qui ne serait pas compatible avec une scolarisation classique. Aujourd’hui, il est de plus en plus autonome dans son emploi du temps et ça se passe très bien.

 

Quels sont vos projets ? Comment envisagez-vous l’avenir ?

 

Gaétan Ponzio – Mon organisation actuelle me convient bien, je souhaite continuer comme ça. Je travaille sur mon album de métal, que je vais enregistrer chez moi. Ensuite, j’aimerais pouvoir jouer en concert, devant un public.

Sylvie Masson – Gaétan prépare son premier album. Je ne le vois pas faire autre chose dans le futur, il s’exprime vraiment grâce à la musique.

 

Pour terminer, quelle est la devise qui vous guide au quotidien?

 

Gaétan Ponzio – L’essentiel, c’est d’être en vie !

Sylvie Masson – C’est vrai, je dis souvent à mon fils que l’essentiel, c’est d’être en vie.  Je crois à la simplicité, au fait de s’aimer comme on est, sans vouloir se transformer pour devenir ce qu’on n’est pas.

 

https://www.youtube.com/watch?v=orHXhO2V5KU

https://www.instagram.com/gaetan_ponzio/

Cette page vous a plu ? Partagez-la !