Fermer

Pour toute demande d'information, merci de nous contacter au 01 42 71 92 57 ou de remplir le formulaire ci-dessous

Message bien envoyé

Votre demande d'information est bien transmise, nous vous répondrons dans les plus brefs délais

Leave this empty:

Demande de téléchargement

Vous avez demandé à télécharger notre . Nous allons vous envoyer un email contenant le lien pour l'obtenir. Merci d'indiquer votre email:

Le témoignage de notre professeure en faveur de l’école à la maison

Sarah Sauquet
Crédit photo Scander Aidoudi

 

Je soussignée Sarah Sauquet, professeure certifiée de lettres modernes, certifie enseigner depuis septembre 2020 au Cours Legendre à distance après treize années en lycée privé sous contrat.

Atteinte d’une maladie chronique et reconnue comme travailleuse handicapée (j’ai un statut RQTH avec un handicap à hauteur de 80%), je n’arrivais plus à enseigner, même à mi-temps, en lycée sous contrat car je n’avais plus la santé pour m’occuper de classes aux effectifs de plus en plus chargés. Passionnée par mon métier que je souhaitais continuer à exercer, j’ai choisi de me tourner vers les cours Legendre à distance.

Travailler au sein d’une structure comme le Cours Legendre à distance m’a redonné le goût de mon métier et me permet d’enseigner à des élèves aux profils diversifiés, et aux besoins spécifiques, que je pense pouvoir comprendre au mieux du fait de mon propre parcours personnel et professionnel.

Soucieuse de la formation intellectuelle et de la construction citoyenne de mes élèves, j’accompagne depuis plusieurs semaines des élèves de troisième et de seconde au sein de groupes classes. Mes élèves viennent d’horizons divers et variés : il y a par exemple Clément*, un élève atteint de phobie scolaire que les cours en visio, au sein d’un groupe classe, transforment, et apaisent. Alors qu’il était effacé, Clément se révèle de plus en plus à l’aise et est devenu un élément moteur de la classe alors que rien ne l’y prédestinait. Il y a aussi Clara*, Thomas* ou Violaine*, qui viennent de toute la France, de milieux sociaux variés, et sont des élèves autonomes, curieux, à qui l’enseignement à domicile semble parfaitement convenir. Le travail sous forme de classe inversée leur permet de s’organiser de façon souple, autonome, tout en se conformant au programme scolaire officiel. Une de mes élèves vit, elle, au Maroc, et les cours Legendre à distance lui apportent une structure et une qualité d’enseignement qu’elle dit ne pas trouver dans son pays.

Ces familles qui ont fait le choix de l’enseignement à domicile l’ont fait pour répondre à des besoins précis, qu’ils soient psychologiques ou logistiques, ou bien pour pallier un manque de structure. Cet enseignement à domicile ne durera peut-être qu’un temps au sein de leur scolarité, mais il permet à ces élèves de ne pas sortir du système scolaire, de gagner en apaisement et de retrouver une confiance en eux et en l’institution scolaire.

Renoncer à ces structures reviendrait à rompre un équilibre construit, ou même à perdre certains de ces élèves qui ne sont pas en mesure de rejoindre un établissement scolaire et à s’intégrer dans une classe, parce qu’ils ont été harcelés, parce qu’ils n’ont pas la santé pour, parce qu’ils sont éloignés géographiquement ou parce qu’ils ont un projet de vie incompatible avec le rythme scolaire classique.

En tant qu’enseignante au sein du Cours Legendre à distance, je ne vois que des bienfaits à l’existence de l’école à domicile, qui n’est pour moi en aucun cas assimilable à la violation des valeurs républicaines et principes de laïcité et de tolérance.

Je m’oppose donc, par ce courrier, à la suppression du droit à l’instruction en famille.

 

*Les prénoms des enfants ont été modifiés pour des raisons de confidentialité

Cette page vous a plu ? Partagez-la !